lundi 5 décembre 2016

Le Biscoto numéro 44 de décembre 2016 !


Tout beau tout chaud, le nouveau BISCOTO de décembre, le thème du mois : "spécial rennes des neiges" !
De la neige, réchauffement climatique oblige, il y en a de moins en moins, mais on fait semblant que tout va bien et c'est toujours mieux qu'un spécial "rennes de la boue" !

Le site du journal a fait peau neuve, on y trouve toutes les informations et offres exceptionnelles d'abonnement, achat au numéro etc...Et pour ceux qui aiment ce genre de trucs, il y a un petit portrait présentation de tous les êtres humains qui participent à l'aventure du beau journal BISCOTO.
Et toujours tous les mois, le strip de Lily et GHCC, mine de rien ça fait presque deux ans !








samedi 3 décembre 2016

Ce matin un lapin...


Ils ne sont heureusement pas tous comme ça, mais j'ai croisé un type l'autre jour au pif allumé comme un lampion de carnaval, qui avait l'air de chercher son chien pour pouvoir retrouver la voiture. Je pense que le chien se planquait afin de ne pas être pris pour un lapin.
Un voisin chasseur m'a conseillé de porter un gilet fluo pour me promener, ça devrait être obligatoire, qu'il disait et aussi que je dois faire attention aux sangliers parce que c'est vraiment méchant !
Ça fait 20 ans que je me promène dans cette campagne et je continue à avoir plus peur des mecs armés que des sangliers méchants.

vendredi 2 décembre 2016

Quelques mots d’amour sur la mise en scène de soi-même

Sur FB ou les blogs, pour les dessinateurs, il y a bien sûr un petit côté “regardez mon caca comme il est bien moulé”, mais c’est aussi une façon simple et sans prétention de montrer des choses, de partager des idées, d’échanger en somme. 

Voir les dessins personnels d’artistes qu’on aime bien, découvrir des petites choses qui ne seront jamais publiées, se rendre compte qu’on partage une certaine vision du monde, tout cela me semble plutôt sympathique.

C’est aussi un extraordinaire révélateur de la personnalité qui en dit long, en filigrane, sur celui ou celle qui est derrière la souris.

Je me régale aussi des commentaires, parfois plus intéressants d’un point de vue sociologique que la chose qu’ils commentent.

Facebook est un support qui convient très bien à l’expression d’une écriture graphique et j’y suis venu essentiellement pour pouvoir suivre les publications de deux dessinateurs, Laurent Lolmède et François Matton. 

Leur activité sur Internet est comme un livre ouvert très généreux sur leur travail et ça ne m’empêche pas d’acheter leurs ouvrages parce que le livre, ça reste beaucoup mieux que l’écran. Bien sûr j’ai découvert du coup d’autres auteurs.

Donc, ce nouveau jeu social serait plutôt positif, s’il n’y avait pas l’insupportable promotion de soi des petits génies fiers de leurs cacas :” Mon livre qui sort”, “mon livre comme il est beau”, “ma dédicaces qu’elle est tel jour”, “la chronique de mon bouquin par le journal Trucmuche”, celle “par le copain Machin qui adore ce que je chie” et je passe sur les “ex-libris qu’il y en a pas beaucoup” et autres “festivals épatants à ne pas rater parce que j’y serai” ou “prix à la con que vient de recevoir mon beau caca”.

Oui, bien sûr, c’est normal, ça fait partie du lien avec MES lecteurs me rétorqueront les petits génies en question, mais je m’en branle du lien avec leurs lecteurs s’ils ne sont pas capables de faire ça avec un minimum de délicatesse et de parcimonie. Voire de ne pas le faire du tout.

Car tout est dans la manière. 

Avec certains, on est content d’avoir l’information, avec d’autres la promotion exaspérante de leur caca est tellement évidente qu’on a envie de tirer la chasse.

Tout ça est d’autant plus narcissique que la vie d’un livre et son succès public ne dépendent évidemment pas de cette ridicule auto-promotion, du moins pour les auteurs qui publient dans le circuit traditionnel. 

C’est bien sûr différent dans le cas des petites productions marginales, mais celles-ci font généralement l’objet d’une mise en avant décontractée et sympathique.

Il est vrai que je ne suis pas objectif, car mes goûts me portent de plus en plus loin de la production des albums de ces petits génies narcissiques, les belles couvertures “bien dessinées” de leurs “beaux albums” ont souvent sur moi un effet répulsif. 

Voir s’étaler leur onanisme à chaque fois qu’il pondent un nouveau chef-d’œuvre est donc la cerise sur le gâteau graphique, ( dégoulinant de satisfaction ), qu’ils offrent au monde des arts reconnaissant. 

Ça m’agace sans doute d’autant plus que je ne fais pas partie de LEURS lecteurs nombreux et idolâtres, j’ai cependant eu “l’immense honneur” de les croiser jadis dans quelques festivals et j’ai dû souvent me retenir pour ne pas vomir.

Tout ça pour dire que ces Auteurs avec un grand H, vont finir par me faire aimer les vidéos de chatons.

Sur ce, une page de publicité, ( c'est la dernière fois que je peux m'en servir ! )






lundi 28 novembre 2016

And the chouineur is...


Bravo la Droite.
Vraiment, chapeau ! Avec ces primaires, la Droite a réussi à prendre encore un petit peu de pognon à ces imbéciles d’électeurs de Gauche. Deux euros par tête de nœud, c’est pas grand chose, mais tout de même… Et Ô surprise le candidat de la Droite sera un type, comment dire… de DROITE ( oulalah, mais alors vraiment de Droite ! )

Il faut dire que ce que l’on appelait jadis “la Gauche”,( il va falloir trouver un autre terme maintenant que ces braves gens sont devenus des électeurs de Droite ), est dans un tel état de ramollissement, ne croit tellement plus en la moindre chance de succès aux présidentielles, que c’était "jouer sur du velours".
Le plus drôle, ce sont les injonctions à voter à ces primaires de la part des victimes sacrificielles sur l’autel de la démocratie, qui "EUX se sont déplacés" pour éviter le pire en offrant leurs suffrages au moins pire, Alain Juppé, devenu l’espoir de la gauche qui bande mou. 
Je veux bien que de très petits enfants et quelques amnésiques puissent kiffer la figure du vieux singe ridicule, mais tout de même, faire de Juppé un espoir pour la France…

Le grand succès - sans précédent si l’on excepte l’élection de Chirac avec ses 80 % du “sursaut républicain” - c’est bien d’avoir réussi à occuper la Gauche à une pantalonnade qui ne la concernait pas.
Car imaginez vous les électeurs de la Droite allant voter pour le socialiste le moins à Gauche des prochaines primaires ?
Ils auraient l'embarras du choix !

Certes, tout ça partait d’un bon sentiment et je me sens bien entendu plus proche d’un électeur dit "de Gauche" qui vote pour Juppé que d’un électeur dit "de Droite" qui vote pour Fillon, mais je persiste à penser que ces primaires ne concernaient pas l’ensemble des électeurs comme ont a voulu le faire croire. 
Les petits désaccords de ces “Les Républicains”, exacerbés pour des raisons essentiellement dues à ce batifolage répugnant - sinon comment différencier les crabes du même panier - ont donc été suffisants pour faire oublier à certains que les membres de cette coterie ont été ministres des mêmes gouvernements pendant des années et l’on sait avec quel succès.

Pressés de se familiariser avec la défaite, les kamikazes inspirés de la Gauche tacticienne réussissent donc l’exploit de perdre les primaires de la Droite.

samedi 26 novembre 2016

Un peu d'ordre dans l'univers...



Toujours dans une volonté de ranger et d'archiver tout le bazar publié ici ou là : Deux nouvelles adresses où l'on pourra trouver tous les strips de Monsieur POPO dans l'ordre de création : MONSIEUR POPO
Dans la même idée, un nouveau blog consacré aux strips de Lily & GHCC publiés dans le beau journal BISCOTO : LILY & COIN-COIN

( Ces liens bien sûr aussi dans la marge de gauche du blog )

mardi 8 novembre 2016

Le mercredi, c'est ravioli


Un qui fait la gueule, c'est Séguéla. Plus personne n'a besoin de lui pour trouver de bons slogans de campagne. 
Pour voter "double ration de frites" ou "papy fait de la résilience" aux primaires de la droite des cons décomplexés, il faut vraiment n'avoir aucune mémoire, aucune oreille et très peu de conscience !