jeudi 4 février 2016

Soyons sérieux...



Je ne sais pas si comme moi vous avez la malchance de recevoir ce qui circule, via nos messageries, en matière de vomissures de propagande franchouillarde, ça donne une idée du malaise qui règne en ce moment. 
Il y a quelqu'un qui s'obstine à m'envoyer ces "faites circuler" nauséabonds, je jette ça directement d'habitude, mais j'ai eu la curiosité d'en lire quelques uns. 
Ce sont de "braves gens" qui reprennent cette pensée à leur compte, j'allais dire "qui pensent ça" mais ils ne pensent pas, il sont juste d'accord avec cette "pensée".
Il y a quelques années, ils n'osaient pas exprimer clairement ces opinions, mais aujourd'hui une grande partie de la population semble pouvoir les recevoir sans crise d'urticaire. Pourquoi ?
Parce que les attentats donnent le sentiment que le FN a raison depuis 30 ans. L'histoire du serpent réchauffé dans son sein ( excellente chanson de Francis Blanche ! ).
Il ne s'agit plus du racisme de base que l'on combattait jadis, aujourd'hui plus personne ne considère ( presque plus personne ), qu'un africain est un sous-homme, ou n'a pas d'âme. On est confronté ( sans jeu de mot ? oh, un peu quand même ! ), à un racisme social et religieux. 
Parce que ce n'est pas facile de "vivre avec" des gens qui ne partagent pas tes us et coutumes et les musulmans posent un réel problème d'intégration. C'est supportable jusqu'à un certain point qui vient d'être largement franchi au nom de l'islam.
Combattre l'obscurantisme, donc la religion, ça va être long, donner l'impression de combattre le FN est plus simple, c'est ce que se bornent à faire les politiciens qui se servent de la menaçante vague bleue Marine pour espérer être élus, auquel cas ils s'empresseront d'aller baiser les babouches du pape pour bien insister sur les racines crétines de la Fronce, terre d'accueil et pays des droits de l'Homme et du fromage.

Continuer à ne rien faire d’autre que courir après le retour de la croissance en croisant les doigts, tout en prétendant qu’ils sont le changement du changement précédent semble bien être leur seul ambition.

Un président qui n’a pas été réélu ne devrait pas pouvoir se représenter, un président qui n’aurait pas à préparer sa réélection serait bien plus cohérent avec l’idée de servir son pays.
Un seul mandat de cinq ans éviterait au moins ce sentiment de déjà vu et avec un peu de bol, François Bayrou pourrait même finir par y arriver !

On pourrait imaginer de nouveaux partis politiques à la place de ceux qui en matière de changement, changent surtout de logo.

Liberté égalité fraternité, ni dieux ni maîtres : voilà un programme pour un parti politique moderne.
Le LEFNDNM !

Avec option d'achat



mercredi 3 février 2016

La chapelle Sixtine de la BD



Comme ça commence à faire tout de même beaucoup de petits dessins strips et autre bizarreries superflues, j'ai commencé à ranger tout ce qui est plus ou moins classable sur un autre blog "SUPERFLUX", dont l'icône brille de mille feux en haut à droite.
Pour les strips de Mr Popo, c'est plus compliqué car il y en a presque 400 mais je les regrouperai aussi certainement un jour.


dimanche 31 janvier 2016

Un dimanche de pluie...


Révélations métaphysiques

Au commencement il n’y avait rien et ensuite, ça à continué.
il n’y a aucune raison pour que cela s’arrête.



jeudi 28 janvier 2016

Femme de footballeur ( habillée )


Vous savez que Yoann Gourcuff, ça coûte le prix d’un Picasso ?
C’est un joueur de foot. Enfin joueur, c’est surtout un blessé de foot, t’as plus de chance de voir jouer “les demoiselles d’Avignon” en première division que Yoann Gourcuff !
Moi, si j’avais de quoi m’acheter un Yoann Gourcuff, je préfèrerais de loin un Picasso, mais chacun ses goûts.

Je dois dire que je ne suis pas tellement un gros consommateur. C’est un peu de ma faute si tout va mal au niveau de la croissance. Ça me culpabilise vachement, mais je ne vais pas aller m’acheter des footballeurs juste pour faire repartir l’économie française !
Comme je ne suis pas très riche, il faudrait que j’achète des mecs de Guingamp ou de Troyes, à part pour tondre la pelouse, je ne vois pas trop ce que je pourrais en faire.