lundi 24 août 2015

Francis Saucisson et Biscoto éditions


"Francis Saucisson contre l'âge bête" est le premier feuilleton paru dans le beau journal Biscoto.
Pour ceux qui ont raté cette histoire de Nicolas Pinet, ou qui souhaitent posséder l'album, c'est à présent possible en soutenant le "projet Saucisson" et la campagne de crowdfunding sur : 

C'est facile, rapide et on peut participer en fonction de ses moyens pour des contreparties savamment étudiées.
En gros, on pré-commande son album et cela permet aux jeunes éditions Biscoto de financer l'impression et plus si le plafond est dépassé. Tout est très bien expliqué sur la page de kisskissbankbank.com
Il reste 30 jours pour atteindre l'objectif, dans le cas contraire votre contribution vous sera remboursée.
Moi j'aime bien ce système, ça prend 5 minutes et le paiement est sécurisé. On fera peut-être un jour un "Lily & Georges-Henri Coin-Coin Poche" de cette façon...
En attendant, Nicolas Pinet et Francis Saucisson, c'est drôlement bien de pouvoir le lire en album !





mardi 28 juillet 2015

Le beau journal BISCOTO de juillet/août


Le numéro 29 de BISCOTO est arrivé ! Attention, il n'y a pas deux journaux, sont présentées ici les deux couvertures du même numéro qui s'ouvre dans les deux sens. D'un côté le thème "ma chambre" et de l'autre "ma bande"


Il y a donc deux strips de Lily et Georges-Henri Coin-Coin dans ce numéro d'été...


A partager avec ses copains, ou à lire tout seul dans sa chambre...




vendredi 24 juillet 2015

jeudi 23 juillet 2015

touchez l'écran


Si vous lisez les NofzeW sur un écran tactile, soyez assez aimable pour vous lavez les mains avant de me toucher la News, merci.
Comme tout va bien de mieux en mieux, j'en profite pour faire de la pédagogie hygiénique  pour que ceux qui viennent sur le blog n'attrapent pas de vilaines petites bêtes en tripotant des trucs pas propres.
Les écrans tactiles, j'ai un truc pour ne pas mettre mes doigts finement manucurés dessus, c'est de faire semblant de ne pas savoir comment ça marche. Il y a toujours quelqu'un qui se croit plus malin pour venir toucher à ma place les microbes des autres avec cet air de supériorité qui est l'apanage des  technophiles.
On peut aussi porter des gants ou aller se laver les mains après. 
Je cause de ça parce que ça faisait  longtemps que je n'avais plus égaré mes papilles dans un fast-food et voilà t'y pas que maintenant le seul moyen de commander c'est une borne ( to be alive ), automatique à écran tactile.
J'ai regardé les gens normaux faire et puis aller bouffer leurs sandwichs à mains nues sans préalablement se laver les pognes.
Comme je suis malin, j'ai demandé à ma fille de passer la commande et ensuite je lui ai infligé un petit cours sur l'hygiène, les microbes et les cacahuètes. Elle a filé se laver les mains.
Avant qu'elle ne s'éloigne, je lui ai bien sûr recommandé de ne pas toucher la poignée de la porte des toilettes en ressortant.
Quant à moi, j'avais déjà les mains propres car je n'avais rien touché de la journée.
En fait, la vie des microbes est infiniment moins compliquée que celle des hygiénistes.
Ce sera la morale de notre petit conte d'été, léger comme une information estivale entre tour de France et météo des plages !

lundi 13 juillet 2015

Suite dans les idées...



"Dans la vie, il y a ceux qui s'intéressent aux choses et ceux qui sont comme des cailloux dans ma chaussure".

René Elissabide










samedi 11 juillet 2015

Omar thermidor

A quelques jours près, mon titre était excellent, (dans le genre mauvais jeux de mots de Libé). 
Thermidor, le onzième mois du calendrier républicain commençait plutôt après la mi-juillet !
Il n'en reste pas moins que le Club des Moustaches vient encore de perdre un membre émérite.


mardi 7 juillet 2015

Un point sur Amy Winehouse...


Savez-vous que Amy Winehouse fait partie du très fameux "Club des 27" ?
C'est pas facile d'y entrer, d'abord il faut être chanteur et célèbre, mais surtout il faut être mort l'année de ses 27 ans.
C'est rapé pour moi.
Mireille Mathieu, elle fait partie du "Club des 69" c'est plus difficile encore d'être membre de ce club, il faut impérativement être né en 1946. 
Encore raté pour moi.
Pour Mireille, c'est bon, le 22 juillet elle fait son 69.(n'oubliez pas de lui envoyer des colombes, elle adore ça !)

Le Club des 27, Il ne se réunissent pas parce qu'ils sont morts, mais sinon, ça aurait de la gueule : Brian Jones, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morisson, Kurt Cobain... Et Amy Winehouse, (plus quelques autres moins connus)
C'est con de mourir à 27 ans quand tu es chanteur, parce que tu perds toute chance de faire partie du Club des 69 avec quand même, Mireille Mathieu !
Bon, sort bientôt un film sur Amy Winehouse, et toujours rien sur Mireille à part un reportage sur Sarkozy, c'est triste.

Amy Winehouse, si vous êtes passé à côté, regardez le GLASTONBURY LIVE 2007
Elle a la choucroute la plus improbable et les tatouages les plus ridicules, mais elle n'a rien d'un Playmobil musical.





dimanche 5 juillet 2015

Une certaine idée de la France...

Quand j'étais petit, j'avais un grand-père qui aimait bien le vélo. 
A l'époque c'était chouette, le tour de France, il y avait Poulidor qui faisait second. Aujourd'hui ce qui compte, c'est d'arriver le premier, il n'y a plus personne pour faire deuxième.
Poulidor, c'est le dernier type qui ne gagnait pas que les français ont aimé.
Un peuple qui a le respect des perdants ne peut pas être complètement mauvais et c''était sympathique cette France qui ne gagnait jamais rien mais qui s'en foutait.
Aujourd'hui on voudrait être les plus forts, mais on dirait qu'on a pas les bons médicaments, même à l'Eurovision on a plus gagné depuis 250 ans.
Le sport, c'est fascinant, parce que ça intéresse les gens. 
On peut mettre 40,000 personnes dans un stade une fois par semaine pour regarder des matchs de foot soporifiques du championnat de France. Ils paient leurs places même si c'est cher et ils sont contents même si le spectacle est médiocre. On peut toujours rêver d'un public comme ça pour la littérature, le théâtre ou la BD !

Tour de France English version (plus ou moins !)