mercredi 23 mai 2018

"Truc"


Si je veux, je fais des trucs comme ça. C'est possible, personne ne peux m'en empêcher.

mercredi 11 avril 2018

Lady Bird


Vu hier sans trop savoir de choses sur le film et surtout parce qu'on pouvait le voir en VO au cinéma d'Eauze et que j'ai entendu dire qu'il y a des gens qui se plaignent de ces séances en version originale. 
Du coup si on y va pas un peu plus nombreux, ça risque d'être supprimé. 
Et puis j'aime beaucoup cette actrice au prénom imprononçable, Saoirse  Ronan.
C'est un petit film sur l'adolescence, qu'il doit être impossible d'apprécier avec le doublage français. J'ai l'impression que la critique est unanime pour dire que c'est "une réussite irrésistible",(c'est ce qu'il y a écrit sur l'affiche !), du coup, ça risque de décevoir ceux qui s'attendent à un chef d'œuvre. 


F'morr



Il y a bien longtemps que je n'ai plus relu mes vieux albums du "Génie des alpages", ni ce fameux "Tartine de clous" de la collection Pilote. C'était marrant, de voir qui faisait les bandes dessinées qu'on allait lire au dos de ces albums brochés à la maquette merdique, mais au prix pas trop élevé.
Comme si quand on fait un truc pas cher, il faut absolument qu'il ait l'air un peu minable.
Chez Dargaud il y a eu aussi la terrible collection 16/22 qui triturait la mise en page des albums classiques pour en faire des petits formats. Sucrant par ci-par là des morceaux de cases. Là encore, on peut difficilement faire plus moche en matière de maquette. C'est peut-être le même petit génie des sales pages qui est responsable du look de ces collections... 
La mort, c'est vraiment un concept idiot.
Le genre de truc qui finirait bien par nous saper le moral si tout n'allait pas si bien depuis que tout va mieux.
...Mais ça va me donner envie de relire les albums de F'murr, en écoutant du Jacques Higelin, dans un trip nostalgique "années 80" !


jeudi 29 mars 2018

Témoins


Prendre la poudre d'escampette.
Oui, mais pour aller où ?

Les témoins de Jého Trouvetou sont passés l'autre jour à la maison. 
Mon imbécile de chien leur tourne autour en remuant la queue comme s'il était content de les voir. 
J'ai beau lui crier "Satan viens ici", histoire de mettre mal à l'aise les groupies du petit Jésus, ils insistent tout de même pour me refiler leur prospectus.
c'est pour "m'inviter, pour le retour de Jésus, le mois prochain",qu'ils disent.
Allons bon, Jésus reviens le mois prochain ?
Mais c'est une super bonne nouvelle !
Je leur dis que s'ils m'offrent des places gratuites, je suis preneur, parce que mine rien, je suis très fan de ce mec. 
Faire l'amour pas la guerre, s'aimer les uns les autres, virer les marchands du temple de la consommation, et surtout, les tours de magie, j'adore les tours de magie : Est-ce qu'il marchera sur l'eau ?
j'ai dû dire un truc qui les a vexé, parce qu'ils sont remontés dans leur soucoupe volante et sont repartis pour leur planète.


lundi 26 mars 2018

Black Daube


Ma fille a essayé de me culpabiliser avec l'argument qu'on a vu tous les X-men et que c'est pas sympa de ne pas aller voir le seul film de super héros avec que des noirs !
Bien essayé, mais c'est plutôt par curiosité (et parce que je suis un papa trop cool), que j'ai fini par l'emmener tout en suspectant que ça n'allait pas voler bien haut et aussi parce qu'il pleuvait un dimanche après midi. Mais bon, j'ai une fille qui commandait Wolverine au père Noël plutôt que Barbie et je trouve bien de préférer un mutant à griffes à cette poupée blonde.

Avec ma fille, on va voir presque tous les films de super héros et j'ai bien aimé le dernier Spiderman, Logan et surtout Wonder woman dont l'action se situe pendant la première guerre mondiale ce qui est d'une originalité folle. 
(finalement, pour un film de super héros, c'est vraiment original).

Après Wonder Woman, ( qui est très bien faite de sa personne en plus d'être vachement forte ), c'était la moindre des choses de faire un film avec un super héros noir et j'imagine qu'il serait de bon ton d'en faire aussi avec un super héros asiatique, un super héros mexicain, un super héros belge, un super héros nain, un super héros obèse... ou un super héros normal pour que tout le monde s'y retrouve.
Ça part (peut-être) d'une bonne intention et vu le succès de Black Panther, je ne serais pas surpris si toutes les catégories ethniques potentiellement susceptibles de pouvoir payer un ticket de cinéma se retrouvent un jour avec leurs super héros à la con.
J'ai trouvé ce Black Panther très mauvais, cousu de fil blanc, ( ou noir, au choix ), niais et tellement bien pensant qu'on a du mal à croire que les spectateurs d'origines africaines soient séduits par ce film de blancs pour les noirs.
Bien sûr, les acteurs sont tous très beaux, trop beaux, (même si  les mecs gagneraient à raser leurs barbiches et moustaches ridicules) et c'est fait pour plaire aux jeunes pas trop vifs d'esprit, ceux pour qui  "Black Panther" ne sera jamais autre chose qu'un super héros de BD.
Ce gloubiboulga indigeste, c'est Star Wars au pays du roi lion. Une succession de banalités enrobées d'effets spéciaux clinquants, c'est ridicule comme le paternalisme des "grands magiciens blancs" qui ont voulu faire un film pour les noirs. 
À noter que le pratiquement seul blanc du film s'appelle Freeman, sans doute parce qu'un de ses ancêtres a été libéré de l'esclavage...

Quelques temps avant, j'ai vraiment beaucoup aimé le film pour bobos lecteurs de Télérama "I am not a witch" de Rungano Nyoni, bien entendu, ce n'est pas comparable, mais si j'avais déjà oublié "Black Panther" en sortant de la salle de cinéma, je me souviens bien de ce petit film sans prétention et vraiment africain.









vendredi 23 mars 2018

Le capitaine


—Non, mais Moby Dick, je le connais même pas, d'ailleurs je ne vais jamais sur des bateaux et c'est pas de ma faute s'il a coulé.