vendredi 3 juillet 2009

Mais pourquoi ?

Pourquoi enterrer Mickæl Jackson ? Pourquoi ne pas le mettre dans un bocal de formol ? On conserve la momie de Lénine et pourtant, il ne savait même pas faire le "moon walk". Qui écoute encore les albums de Ramsès II ? Personne, pourtant on ne l'a pas soustrait à l'admiration de ses fans. Même Chantal Goya, on a conservé sa momie, alors pourquoi vouloir enterrer Mickæl Jackson ? Il faut faire circuler une pétition sur Internet, maintenant qu'on a fait libérer Ingrid on ne sait plus où signer. Les admirateurs des vedettes de ceci cela, il n'y a rien de plus effrayant, à part peut-être un holocauste nucléaire à bas coût, ( un holocauste low cost ! ) à propos d'"holocauste", il est à noter que c'est sur la même page que "Hitlérisme", dans le Robert, ce qui est la moindre des choses. Les gens qui aiment les autres gens, déjà, pour moi, c'est suspect, mais quand ils adorent des chanteurs au point de se tordre les mains de douleur à leur mort, ça me fiche la trouille. Et je ne dis pas ça parce que Mickæl Jackson représente le comble du mauvais goût en matière de coiffure. Moi, j'ai perdu Alain Bashung, cette année. Bon, ben ça me fait un peu de la peine parce que je l'aimais bien, mais je ne me suis pas griffé le visage en hurlant. Je n'irai pas non plus poser des bougies sous sa photo à l'endroit de l'accident, je ne cherche même pas à retrouver la boîte noire. Je vous préviens, à ma mort, je ne veux pas voir de scènes d'hystérie, j'espère que vous saurez rester dignes. À la rigueur, si je disparais en Airbus, vous pouvez donner mon nom à un aéroport, mais pas plus. Chez Airbus, ils feraient mieux de faire directement des sous-marins, on gagnerait du temps. Lors du transfert de mes cendres au Panthéon, soyez gentils de laisser les Champs Élysées dans l'état où vous les aurez trouvés en entrant. Avec mon charisme et mon sens inné de l'orientation, j'aurai dû faire grand prêtre comme me l'avait conseillé la conseillère d'orientation. Quand je vois à quel point les gens adorent n'importe qui et croient en n'importe quoi, je me dis qu'on a de la chance que Sarkozy ne fasse que de la politique. Vous imaginez le matraquage médiatique s'il en plus il chantait Billie Jean ? Quand j'étais jeune et que je voulais bien travailler, j'ai bossé dans un restaurant en qualité de philosophe-plongeur, un peu comme le commandant Cousteau, sauf que moi je faisais la vaisselle et je bavardais avec les serveuses alors que Cousteau, il parlait aux mérous et il ne faisait jamais la vaisselle, ( ni le ménage de la Calypso, il paraît). Les serveuses venaient me raconter leurs problèmes et moi je donnais des bons conseils, comme le vieux sage dans kung-fu, ( quand on voit comment a fini David Carradine, on se dit que c'était bien la peine !) Ce qui était drôle, c'est que c'était juste des conseils de bon sens, rien de bien compliqué, vu que leurs problèmes, n'étaient pas trop métaphysiques. Je les écoutais et je donnais mon avis sur ce qu'elle devaient faire et après, elles venaient me remercier avec des étoiles dans les yeux. Il y avait un cuisinier Pakistanais qui écoutait tout et quand j'ai quitté ce travail, il m'a dit :" J'ai bien appris comment tu fais, et je vais m'en servir, je pense que tu devrais faire voyante."


1 commentaire:

-oo- a dit…

Faut aussi savoir dire merci aux faits divers.
Avouons que l'histoire de Mister Jackson s'il elle avait été inventée par Georges Roméro pour un de ses films de zombies, personne n'y aurait cru.
Là, on nous livre un hybride de monstre de Frankenstein et une armées de trépanés et personne n'y trouve à redire.
C'est dire si la réalité fout le camp (et les jetons) vue par la petite lucarne !
Je suis aussi un peu voyante à mes heures, et je peux dire que Monsieur S ne fait pas que de la politique, il sera aussi Président des français et ça aussi c'est complètement invraisemblable pourtant !