jeudi 8 novembre 2012

Debout camarades Pifophiles !


Vous le savez, depuis le temps, je suis un Pifophile et ça ne veut pas dire que je suis un amateur de nez, mais un lecteur de Pif Gadget.
Vers la fin de l’année, j’essaie toujours de me dégotter quelques exemplaires de Pif, ce n’est pas vraiment une collection, c’est juste un truc marrant pour voyager dans le temps.
Quand j’ouvre un Pif Gadget, je retrouve un peu de mes 7 ans.
Je crois que Mr POPO doit quelque chose, même si ce n’est pas réfléchi, à ce journal de bandes dessinées de mon enfance qui était fabriqué par des humanistes et financé par des communistes.
Je me demande toujours ce que les mômes d’aujourd’hui, gavés d’images et de technologie, vont garder comme souvenirs de leur enfance, quel sera leur machine à voyager dans le temps et quelles seront leurs valeurs.
Maintenant, j’ai la chance d’être enfin un vieux con, je peux me permettre de trouver les jeunes gens insupportables et stupides, ( sinon à quoi bon vieillir ).
L’autre jour, chez des amis, deux ados de type mâles ont passé toute la journée à jouer à la guerre sur leurs jeux à la con, sans adresser une seule parole à ma fille qui a pratiquement le même âge. Il faut dire que c’est une pauvre inadaptée, qui préfère les livres ou jouer dans les jardins.
Je ne me souviens pas d’avoir jamais eu un tel comportement quand j’étais enfant.
Même les gosses que nous n’aimions pas particulièrement, ils n’étaient pas exclus de nos jeux, on leur disait bonjour, on leur adressait la parole.
Souvent, on avait au moins Pif Gadget en commun, on avait de toute façon le simple fait d’avoir le même âge et ça suffisait.
Mais bon, c’est NORMAL, c’est le PROGRÈS, comment tu peux t’intéresser à une gamine de 12 ans qui ne connaît rien à la guerre quand tu es bourré de testostérone et de coca cola ?
Toute cette énergie concentrée entre quatre murs, quel gâchis, quel dommage qu’il n’y ait pas un front pas loin, une petite guerre pour se défouler tout en prenant l’air !
C’est pour tout ça que ça me fait du bien de retrouver Rahan et Teddy Ted et Surplouf et M le Magicien et tous les autres. Il me reste quelque chose de ces lectures, je suis sans doute misanthrope, mais comme je suis beaucoup Pifophile, je crois que ça me permet de ne pas totalement désespérer.
Pour que ma fille n’en vienne pas à détester le genre humain, je vais lui offrir un exemplaire du Pif Gadget N° 137 de septembre 1971, trouvé sur ebay. Celui qui avait comme gadget les Pifitos, les pois sauteurs du Mexique et pas seulement le journal, il y aura aussi le gadget, car j’ai découvert un site sur lequel on peut commander des pois sauteurs.
Je les ai reçus hier et ils se sont mis à sauter dans ma main, comme en 1971, je suis ravi, vous pensez bien !
Je vais faire ça et si ça fait moins plaisir à ma fille qu’au petit garçon que j’étais en 1971, ce n’est pas grave, c’est qu’elle sera peut-être moins solitaire que son papa.
Mais je crois que ça lui fera tout de même, ces pois sauteurs, des amis plus intéressants que des geeks.

Je vous mets l’adresse du site écolo où l’on trouve des pois sauteurs, c’est le moment de les acheter, ( ils sautent quelques mois et vers février le petit ver qui est à l'intérieur se transforme en papillon et sort par un petit trou ).

http://www.nature-ecologie.fr/boutic/product.php?id_product=176

video
Les pois sauteurs + le numéro de Pif gadget de 1971 !!!

5 commentaires:

Michel a dit…

Dans mon souvenir, Pif Gadget, c'est Corto Maltese, ce sont les Tristus et les Rigolus du grand Cézard, Rahan, bien entendu. Je lisais Pif Gadget lorsque mon grand frère se le faisait acheter et qu'il l'avait lu. Il gardait le gadget, bien entendu. C'est normal.
C'est de l'époque de Pif Gadget que j'ai compris que mon goût personnel allait à la BD humoristique. Je n'aimais pas Corto Maltese, le Grelé et Doc Justice. Ça, je m'en souviens parfaitement. Par contre, j'aimais bien Carali qui m'étonnait par sa liberté et ses histoires qui ne voulaient souvent rien dire.
Ce qui est certain, c'est que je suis rentré dans la BD par Pif.

wens a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
wens a dit…

J'écris des trucs et après, je les supprime à cause d'une phote d'ornithographe comme si je n'en laissais jamais, n'importe quoi !
J'avais écris : Ah ! Un autre Pifophile, je me sens déjà moins seul !
Personne n'aimait Corto Maltese, on préférait tous Rahan et les séries humoristiques. Par contre, je ne me souviens pas de Carali dans Pif, à part ses animations de jeux, notamment dans les "Poche" où j'avais remarqué ses dessins et son humour différents.
Moi, comme je suis fils unique des âges farouches, j'avais aussi le gadget !

quélou a dit…

Tu me brises le coeur, mes pois sauteurs ne ce sont jamais transformés en papillon, mais comme je ne savais pas qu'ils auraient dû...
Moi aussi j'ai découvert Corto dans Pif, et j'avais les gadgets Rahan. Et ce fut dur d'accepter que les hommes ne vivaient pas au temps des dinosaures !

jcpol a dit…

quand mon frère et ma soeur revenaient de vacances avec mon père - que je n'avais pas le droit de voir à l'époque- ils ramenait toujours les Pif. J'aimais Cézard, c'est sûr, mais aussi Sergent Kirk, de Pratt ; son dessin me fascinait.
Sinon, bin oui, tes commentaires sur les jeunes font un peu vieux con, t'as raison, mais c'est difficile d'y échapper. Je crois qu'il y a toujours eu des connards et des mecs bien, des solitaires et des solidaires, des fous de lecture et de jardin, et d'autres tournés vers le modernisme (par exemple).
jcpol