vendredi 28 novembre 2014

Recette du canard à l'orage un vendredi noir


A l'occasion de la fête de la peur de la disparition du livre et des lecteurs, venez nombreux au Salon du Livre Jeunesse de Montre-œil où je ne serai pas ce week-end car je n'aime pas les livres, je n'aime pas les salons et je n'aime pas les jeunes.
Des lecteurs, il y en encore plein, le problème c'est qu'ils sont cons comme des bicyclettes sans roues, bientôt ils achèteront des livres de tweets, des encyclopédies de wiki-sms, des torche-culs de Trierweiler... car c'est définitivement la bêtise qui à gagné.
Dans l'immémorial combat pour les idées, c'est la bêtise qui sort vainqueuse !
Tout ça pour ça ? Voltaire, Rousseau, Hugo... pour que les français se ruent sur la fange, éteignons vite le siècle des lumières, ça attire les mystiques !
Aujourd'hui, partout des pubs pour le "black friday"... mais c'est ce siècle qui est un vendredi noir. 
Que penser de toute cette médiocrité ? "Qu'ils crèvent" comme dirait le professeur Choron !





2 commentaires:

David D.B.A. a dit…

Je lis tout ici, et je commente jamais. Même pas pardon. Mais là, non mais là celle-là est à encadrer : "éteignons vite le siècle des lumières, ça attire les mystiques !"
Du génie pur, môssieur wens, voire même du pur génie !

wens a dit…

Ah ! Merci David D.B.A !
J'avais l'impression que c'était totalement passé inaperçu !
Je crois que je peux prendre ma retraite maintenant.