samedi 19 juillet 2008

Siné furax...

Vous en avez, chez vous, de l’antisémite ?
Éh, mais faites gaffe, il faut en avoir ! Les sémites, ça fait des trous partout dans les pulls en mohair, ( c’est pas un peu juif, Mohair, comme nom ? )
Je confonds peut-être avec l’antimite, remarquez, c’est possible, c’est peut-être un glissement sémantique.
Un glissement sémantique, c’est pas grave, c’est un glissement sémitique qui est grave. Voir très grave si vous êtes dessinateur dans Charlie hebdo, le journal de la bonne conscience de gauche.
Comme pour la plupart, vous êtes des gens , vous devez vous demander de quoi je cause et ousque je veux en venir, rassurez-vous, c’est normal, c’est un truc qui intéresse uniquement les dessinateurs, les juifs, les Sakozy et Philippe Val.
Personnellement, je ne suis pas juif, eh non, on ne peut pas être partout, ( ça c’est un clin d'¦il pour les connaisseurs ! ), je ne suis pas de la famille Sarkozy et je préfèrerais me convertir au judaïsme ou même prendre ma carte à l’UMP, que d’être Philippe Val et pourtant, dieu sait combien je suis athée !
Ah, s’il y a un truc que je n’aimerais pas être, c’est Philippe Val !
Tiens, si je n’avais pas d’autre choix, je préfèrerais encore être François Fillon, c’est vous dire comme cet homme m’est sympathique.
Mais, grâce au ciel auquel je ne crois pas, il n’y a qu’un Philippe Val et c’est bien suffisant.
Suffisant, c’est exactement le mot qui convient pour parler de Philippe Val. Si vous ne me croyez pas, lisez ses oratorios, pardon, ses éditoriaux, dans Charlie Hebdo.
Et vas-y que je te cite Spinoza et que je te tartine avec mes lectures de poésies persanes et que je pontifie et pérore. Si la culture ça sert à faire des cons, on est pas sorti de l’auberge, les amis !
À part ça, Charlie Hebdo, une fois de temps en temps quand tu vas au village, à la terrasse d’un café en mangeant des cacahuètes, c’est pas mal, enfin moi, j’aime bien.
Un journal pour accompagner les cacahuètes, tu croirais jamais qu’il y a Bossuet qui écrit dedans et pourtant, il y a Philippe Val de grâce qui est persuadé d’avoir une plume !
Oui, je sais bien où vous pensez qu’il devrait se la mettre, mais c’est pas bien et vous ne m’entraînerez pas sur le terrain de la vulgarité à la Bossuet.
Bon, je vous copie colle de quoi éclaircir tout ça et sinon, continuez à bronzer idiot en mangeant des cacahuètes et en lisant Charlie Hebdo, il y a des trucs bien dedans, il n’y a pas que Riad Sattouf !
Cette petite polémique sans intérêt autour de Siné et de Val, est plus chargée de sens qu’il n’y paraît, ce qui ne veut pas dire grand chose mais je voulais terminer à la Philippe Val.

Le truc qu’on reçois 3 fois par jour pour soutenir Siné :

Le mardi 8 juillet, sur les ondes de RTL, Claude Askolovitch, journaliste du Nouvel Observateur dénonçait « un article antisémite dans un journal qui ne l'est pas ». Claude Askolovitch faisait allusion à une chronique de Siné dans Charlie Hebdo dont nous reproduisons le texte ici : « Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l'UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n'est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d'épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! » Menacé d'être traîné devant les tribunaux pour antisémitisme, Philippe Val, directeur de publication de Charlie Hebdo, a enjoint Siné de signer une lettre d'excuses à Jean Sarkozy, écrite par la direction de Charlie. Siné a refusé. En conséquence, dans le numéro du 16 juillet, Philippe Val demande à Siné de quitter le journal. Dans l'émission de RTL, Alain-Gérard Slama journaliste au Figaro, a appuyé les accusations de Claude Askolovitch envers Siné en ces termes : « Comme quoi il y a souvent des liens entre la dénonciation de l’argent, des riches, et puis l’antisémitisme »… Où est l'antisémitisme dans le texte de Siné ? Il y dénonce seulement, avec le ton fleuri qui est sa marque de fabrique, l'opportunisme du fils du Président de la République. Philippe Val et la direction de Charlie Hebdo se sont couchés devant Jean Sarkozy. Grand bien leur fasse, leurs lecteurs apprécieront. D'autres, continuent à la radio de faire des procès en antisémitisme comme certains, naguère, en sorcellerie. Nous connaissons bien Siné : sa grande gueule, sa violence intellectuelle, mais aussi sa générosité, son humour et surtout sa maison ouverte à tous : Juifs, Arabes, Français, Noirs, Auvergnats, Bretons, pédés, communistes, (liste non exhaustive), tous unis pour conchier autour d'un (ou plusieurs) verre une société de plus en plus bien pensante et moraliste. Siné c'est ça. Pas ce que peuvent déblatérer dans les médias Philippe Val, Claude Askolovitch et Alain-Gérard Slama. C'est pourquoi nous lui apportons notre soutien total et inconditionnel. Siné n'est pas antisémite. Siné n'aime pas les cons. Siné est un anar. Vive Siné ! »


1 commentaire:

Michel Loiseau a dit…

J'aime toujours autant le ton de ce blog. :)
Et puis, ça fait plaisir de voir que je ne suis plus le seul à ne pas supporter Val et Charlie Hebdo.