vendredi 21 octobre 2011

Comme un vieux Lucky Luke

Je n'ai pas toujours aimé les parti pris audacieux des coloristes des vieux Lucky Luke, ou des premiers Astérix, je me souviens qu'à l'époque où j'ai commencé à m'intéresser à la couleur, je trouvais ça moche.
Pourtant, quand j'étais gamin, ça ne me gênait pas qu'une case soit toute rouge avec les personnages verts ou bleus. Donc, j'ai détesté ça, puis, aujourd'hui, je trouve que c'est très intéressant et même d'une certaine façon artistique. Je ne crois pas que c'était fait avec une volonté expérimentale, je pense qu'il devait tout simplement y avoir un coloriste Daltonien pour colorier Lucky Luke !
Je suis toujours content quand quelque chose que je n'aimais pas, me plaît tout à coup beaucoup. c'est comme si une porte s'ouvrait soudain sur un paysage inconnu.
Il y a aussi des portes qui se ferment à jamais, ( ou peut-être pas ? ), des choses qu'on adorait qui, soudain, apparaissent dépourvues du moindre intérêt. J'ai beaucoup aimé les livres de Schuiten et Peeters et maintenant, ils me tombent des mains et je préfère un tout petit dessin de William Steig à toute cette extraordinaire technique de Schuiten.
 Mais il y a un auteur qui depuis toujours est un peu à part pour moi, c'est Fred, et il m'arrive quelquefois de ressentir une émotion en remarquant sa présence sur mon épaule quand je dessine. 
Il était là, quand j'ai fait le Mr POPO d'aujourd'hui. Je m'en suis rendu compte quand il a été terminé, la dernière case, c'est Fred qui l'a faite !
Ça m'a ému de voir qu'il était avec moi ce matin.


4 commentaires:

Michel Loiseau a dit…

Hum. Le fond de l'air est frais, dirait-on. Il est temps de rentrer.
J'ai découvert Fred dans Hara-Kiri lorsque j'étais enfant. Je l'ai un peu oublié et je l'ai retrouvé adolescent avec l'album le Manu Manu et j'ai lu tous les Philémon que j'ai pu trouver à la bibliothèque du collège. Je l'ai suivi de loin en loin. C'est l'un des plus étranges dessinateurs, je trouve.

Giorgio a dit…

Fred est encore aujourd'hui pour moi le Van Gogh de la BD.

Michel Loiseau a dit…

Il aurait perdu une oreille sans que l'on daigne m'en prévenir ? Je ne voudrais pas donner à penser que j'en appellerais à la théorie du complot mais avouez que c'est là une affaire pour le moins étrange, non ?

jcpol a dit…

salut mon Wens,
Alors non, le studio léonardo n'était pas daltonien et suivait scrupuleusement les indications de Morris. Il faut voir ces planches en feu, rouges, jaunes et en aplats noirs (à l'ombre des derricks, je crois), c'est absolument fabuleux. Morris était très exigeant sur les couleurs, et du coup, ses albums sont très particulier dans ce sens. Je me suis battu avec nombre de coloriste pour obtenir ça, mais la plupart n'ont pas lu ces bd et ne comprennent même pas l'idée.
Je suis un fan absolu de ces aplats, que l'on retrouve aussi parfois dans blueberry.
jcpol