samedi 10 octobre 2009

Le blog de Wens...

Bon, à part ça les copains, figurez vous que je reviens de la gendarmerie ou j'étais gentiment convié à un thé dansant au sujet d'une affaire moins médiatique que la Polanski ou la Mitterrand, mais plus proche du terroir. Des gens ont porté plaintes contre moi pour diffamation. Bien sûr, vous pensez immédiatement à Nicolas Sarkozy ou Vladimir Poutine, mais ce n'est pas eux, preuve que finalement, ils sont plutôt cool comme mecs. Ce n'est pas non plus dieu, dont j'ai copieusement mis en doute l'existence et qui doit être un brave type aussi, puisqu'il ne m'en a, jusqu'ici, jamais tenu rigueur. Non, c'est au sujet de la décharge d'amiante de Lannepax, (la lande de la paix), et plus particulièrement à cause des commentaires que monsieur ANONYME a laissé pendant que j'avais le dos tourné, sur le blog des NEWS of ze WENS. J'ai sûrement beaucoup de défauts, (j'ouvre trop ma gueule, c'est sûr et j'emploi sur ce blog un ton excessif et parfois méprisant qui ne reflète en rien ma personnalité toute de délicatesse et de modestie), mais je ne suis pas du genre à cautionner les lettres anonymes. Ça ne me gêne pas de passer pour un sale con misanthrope, ce que je suis peut-être après tout, et je peux comprendre que la forme de certains de mes textes hérisse le poil, mais c'est fait exprès, c'est pour rire et il est facile de réagir en laissant un commentaire pour qu'on en discute, ou bien de ne plus revenir sur ce blog. En l'occurence, les gens qui portent plaintes contre moi, le font pour des messages que je n'ai pas écrit et que j'ai condamné puis censuré dés que j'en ai constaté l'accumulation au cours d'une période pendant laquelle je ne m'occupais pas du blog. C'est très facile à vérifier, je n'ai publié que deux articles entre le début juillet et la fin août. Le jeudi 9 juillet 2009 je constate qu'un anonyme a laissé deux messages injurieux, et c'est vrai que sur le moment, ça me parait plus stupide qu'autre chose et je n'en fait pas grand cas, je note juste dans mon "post" que quelqu'un réagit d'une façon injurieuse, voir diffamatoire, mais je pense qu'il est libre de s'exprimer puisque c'est le principe des commentaires sur les blogs. Pendant un mois, je n'allume pas l'ordinateur car je ne travaille pas et cet objet est pour moi uniquement un outil de travail, l'animation du blog étant simplement un moyen d'expression parmi d'autres. Quand je constate fin août que cet ANONYME a profité de mes vacances pour accumuler une dizaine de commentaires tous plus vils les uns que les autres, (il est à noter que les commentaires s'affichent à ce moment-là directement sur le blog sans que je puisse les contrôler), je publie mon deuxième article de l'été, celui du jeudi 27 août 2009, dans lequel je signale que j'ai fait supprimer les commentaires et que je déplore bien évidemment les propos tenus par monsieur ANONYME. Depuis j'ai appris que j'avais la possibilité de recevoir les messages laissés sur mon blog et de valider ou non leurs publications, chose que j'ignorais n'ayant jamais eu aucun problème avec les commentaires qui sont d'ailleurs assez peu nombreux. J'ai donc activé ce "modérateur" et censuré tout nouveau texte du corbeau. Je ne pense pas qu'on puisse douter de ma bonne foi et du fait que quelqu'un s'est servi des NEWS of ze WENS pour son intérêt personnel. La procédure va suivre son cours, mais dans le cas où les plaignants viendraient sur ce blog, il me semble que ces explications sont en mesure de les éclairer. Je tiens à dire aussi qu'il aurait été plus simple de prendre contact avec moi tout de suite pour mener une action commune contre ANONYME car j'ai appris bien tard que quelqu'un faisait circuler des imprimés des commentaires injurieux laissés sur mon blog et que ceux-ci bénéficiaient d'une diffusion très étrange et hors de proportion avec la fréquentation habituelle des "News of ze Wens" par les habitants de la commune de Lannepax, qui jusqu'ici en ignoraient l'existence. Je ne connais rien des personnes qui se sentent à juste titre diffamées par ANONYME et je ne vois pas ce qui peut leur faire penser que j'ai intentionnellement cherché à leur nuire. À partir du moment où j'ai censuré les commentaires d'ANONYME, quelqu'un à créé un blog sur lequel des injures à l'encontre des membres de l'association "Bien vivre à Lannepax" sont publiées régulièrement. Curieusement, le dernier message laissé sur mon blog par ANONYME, (et que j'ai bien entendu refusé de publier), incitait les visiteurs des "News of ze Wens" à venir "lire la suite" sur son propre site, dont je n'indiquerai pas le nom ici pour éviter de lui faire de la publicité, mais que tous les intéressés connaissent. Il est assez évident que ANONYME et le créateur de ce nouveau blog au nom d'insecticide ont beaucoup de points communs. Je n'ai pas l'intention d'être le dindon de cette triste farce et je vais moi aussi porter plainte. À propos des " News of ze Wens", il s'agit d'un blog de dessinateur principalement fréquenté par des amateurs de dessins et des auteurs de BD, qui souvent me connaissent et sont en mesure de relativiser mes diatribes enflammées parce que c'est excessif pour de rire. C'est pas pour du vrai, c'est pas Michel Onfray délivrant la bonne parole, moi, je ne suis pas sérieux comme un pape anticlérical. Quand je dis "les péquenots analphabètes du coin", je sais bien que les agriculteurs qui me lisent ne sont pas analphabètes, (sinon ils ne pourraient pas me lire, banane !) Je vais prendre un exemple, la NofzeW où j'écris : L'autre jour, j'étais dans une église, ( il y avait une expo de photos ), et j'ai entendu un aborigène à la silhouette courtaude et au faciès ravagé par la consanguinité, ronchonner que bientôt, il serait le seul gascon du village, con ! A cause des Allemands des Hollandais et des Anglais! Je ne savais pas qu'il y avait eu un génocide gascon perpétré par un axe germano-britanique. Très gentiment, un gendarme m'a fait remarquer que "un aborigène à la silhouette courtaude et au faciès ravagé par la consanguinité" c'était quand même assez injurieux et que ça rappellait la banderolle déployée au Parc des Princes par des supporters fachos. On en est là. Bien sûr on peut tout mélanger partout et tout le temps et j'aurais sans doute dû écrire pour ne froisser personne : " un gentil papy rablé au profil de statue antique. C'est ce que je ferai la prochaine fois que j'entends un vieux con tenir des propos racistes dans une église, promis.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Mr PoPo a les mains propres .
On devrait apprendre le sens de l'humour dès le cp et parodie avant le paradis .Si tout a hyennes ! taisez vos plaintes ...Que l'absurde ne règne pas ...plus.

Un Land de la paix tient !!! (à tendance écolo tout de même )

bird a dit…

Ah ! On aura beau dire et beau faire, on ne peut lasser de s'enthousiasmer de la justesse sensible et intelligente du "politiquement correct". Ça donne l'occasion de jouer à un jeu à mon avis très amusant : l'ironie.
Ainsi, au lieu de tenir des propos qui pourraient être considérés comme injurieux, on s'amuse à être trop dithyrambique.
Moi, je joue parfois à cela. En poussant dans l'excès de compliment, on finit par être plus cruel encore.

Vive le "Politiquement correct" et Mr. Popo !