mercredi 16 septembre 2015

Noodler's ink / encre Waterman


Ce matin, Serge Ernst et moi, on s'est comparé notre plumage et refilé un flacon d'encre pour que chacun puisse utiliser celle de l'autre et vice-versa.
J'aime bien ces petites manigances de dessinateurs, les outils, ça fait aussi partie des joies du dessin.
Bon, moi j'étais tout content d'avoir trouvé chez Waterman une encre pour stylo plume qui a l'avantage de ne pas encrasser ma plume d'indien et d'être très fluide. Je la trouve d'un noir bien intense et si on ne cherche pas à mettre de l'aquarelle dessus, par exemple si on fait des couleurs informatiques, elle est bien plus pratique que l'encre de chine. L'avantage, c'est qu'on peut aussi la mettre dans un stylo.
Mais, elle n'est pas waterproof elle est juste Waterman !
Pourquoi, en France, on ne trouve que des produits de base pour les artistes, c'est un mystère. 
Les anglo-saxons ont tout un tas d'encres, de peintures, de papiers... Mais en France, va trouver une encre indélébile pour ton Mont-Blanc !
Toujours est-il que Serge qui est à la tête d'une mafia américano-belge, avait un flacon de la fameuse Noodler's ink bien connue des dessinateurs qui se sont dit un jour : "Bon sang ! Ce serait bien de pouvoir mettre de l'encre indélébile dans un stylo plume !"
Donc, j'ai essayé et ça n'est pas mal du tout si on laisse bien sécher avant de mettre l'aquarelle. Evidemment, rien à voir avec le gloubiboulga qui résulte de l'humidification de l'encre Waterman, puisqu'elle ne résiste pas à l'eau. 
L'encre Waterman et la Noodler's ink ont à peu près la même densité de noir, plutôt belle si tu ne gommes pas ton dessin, ( c'est pour les virtuoses, mec ! )
Pour ceux qui gomment, rien ne vaut l'encre de chine.
C'était une étude comparative signée Jean Kralaplume ! 
( en hommage à Jean Tabary )


6 commentaires:

Michel Loiseau a dit…

La bonne encre, ça tient un peu du saint Graal. J'en ai testé des flacons entiers de toutes marques. Un temps, j'ai été fidèle à la Talens et puis ils ont dû changer leur formule. Elle ne me convenait plus. Là, j'utilise une encre de chine sans réelle marque achetée par désœuvrement un jour que je traînais dans une grande surface disposant d'un espace réservé aux Beaux Arts. Elle me convient, supporte bien le gommage, est assez opaque. Pas mal du tout.
Je n'ai jamais essayé l'encre Waterman pour dessiner. Je l'utilise dans mon stylo plume et je la trouve un peu bleue.

wens a dit…


Ah, oui, moi aussi j'en ai essayé des pas top mal dans le genre qu'on trouve partout... Cette Waterman en flacon est vraiment bien si tu ne mets pas d'eau dessus, elle n'est pas du tout bleuté, elle a même une pointe de sépia, ( qui apparaît très bien si tu la mouilles, d'ailleurs on peut faire des trucs au lavis assez intéressants ). Elle coûte dans les 6 € pour 50 ml si je me souviens bien.
J'ai mis une photo du flacon pour ceux qui veulent essayer...

Michel Loiseau a dit…

L'indien à plumes, c'est pour le "indian ink" ? :) Ah non ! C'est cause que on peut l'utiliser à la plume ! J'suis bête, moi.
L'encre, j'aime bien qu'elle supporte la gomme. Je suis du genre à gommer. Quand je serai grand, peut-être que j'achèterai une table lumineuse pour encrer par dessus les traits de crayon.
Merci pour les informations supplémentaires. J'essaierai cette encre. Tu l'as testée avec un pinceau ? Parce que j'encre au pinceau, moi.

wens a dit…


Je l'ai surtout testé avec mon fameux pinceau à réservoir, ( dans lequel j'avais commencé d'abord à mettre l'encre de cartouches que j'éventrais sans ménagement...Hum ! ). Ça fonctionne bien au pinceau à mon avis et si tu scannes tes dessins, même si en gommant elle est légèrement moins noire, ce n'est pas très gênant. Mais je dois dire que pour moi elle offre surtout un confort pour l'encrage à la plume : plus besoin de désencrasser la plume toutes les cinq minutes et fluidité parfaite.
Bon, moi j'utilise une table lumineuse que j'ai bricolé il y a 20 ans au moins, mais j'ai vu qu'on trouve maintenant des planches lumineuses super fines que tu peux poser sur ta table, certaine avec une intensité lumineuse réglable. Tu peux trouver ça sur internet pour moins de 100 €…

Michel Loiseau a dit…

J'ai eu une petite table lumineuse fine pour regarder les diapos, dans le temps. J'utilise un pinceau Pentel parfois. Tu penses que cette encre irait ? Tu me diras que je n'ai qu'à essayer. Je dois avoir conserver quelques cartouches vides.
Ceci dit, en ce moment je suis en pleine période de gros doute pour ce qui est du dessin. J'ai l'impression de tourner en rond et de n'arriver à rien. Quelle misère.

wens a dit…


Le pinceau Pentel, il est quand même un peu cher, moi j'ai mis plein de trucs différents dedans pour tester, mais j'ai fait ça avec un vieux. Je pense que cette encre est assez fluide, mais franchement, je te conseille d'acheter plutôt un pinceau à réservoir ( Pentel aussi ! il doit y avoir le mien en photo sur le blog à l'article "Bloir c'est bloir" ), ce n'est pas très cher et très facile à remplir, plutôt que s'amuser à mettre de l'encre dans des vieilles cartouches...
Les doutes, c'est le quotidien de ceux qui ont un cerveau, c'est plutôt bon signe ! Mais c'est vrai que c'est pénible. Chercher d'autres outils, utiliser des crayons gras, des mines de plomb, de la peinture, etc... C'est un bon moyen de se sortir du marasme. Enfin, moi souvent je fais ça, je fais des grosses merdes avec de l'acrylique que je ne maîtrise pas bien, je barbouille... Tu découvres des choses dans tes ratés qui te serviront peut-être ou te font réfléchir et puis quand tu reprends tes méthodes habituelles, tu as l'impression de maîtriser, tu te dis que finalement ce n'est pas si mauvais et ça va mieux.