vendredi 18 janvier 2013

ÖDLAND


La façon dont j’ai découvert l’existence du groupe Ödland est le fruit d’une suite de hasards, au cours d’une recherche sur Internet. Comme il est pratiquement impossible que vous ayez parcouru le même chemin, et que vous n’êtes pas tous Lyonnais, vous ne connaissez peut-être pas encore Ödland. Je vais faciliter les choses aux plus curieux en mettant sur le blog des News of ze Wens tous les liens concernant ces artistes qui ont des connexions entre eux, et je vous encourage à découvrir les multiples facettes de ces jeunes gens. Il y a vraiment des belles choses à voir en photographie, illustration, musique etc…
Ce qui m’a plu, c’est qu’il s’agit visiblement d’un groupe d’amis, originaires de Lyon, qui ont tous une volonté farouche de s’exprimer artistiquement.Ils sont jeunes et leur travail est plein de vitalité et d’humour.
Jetez donc un œil sur le blog « Le petit écho malade » pour voir les parodies de Lorenzo Papace et Vincent Pianina, qui sont très drôles, puis, sur le blog de ce dernier pour découvrir un peu plus l’univers de ces deux iconoclastes et entre autres choses, le travail hallucinant réalisé pour l’animation image par image d’un clip d’Ödland.
Ce ne sont pas mes amis, je ne les connais pas, mais ils me plaisent bien, ils me rassurent sur le futur. Il n’y a donc pas que d’insupportables geeks dans la jeunesse de ce pays, merci mon dieu qui n’existe pas !

Quant à la musique du groupe Ödland, vous pouvez l’écouter sur Deezer ou sur le site d’Ödland, pour vous en faire une idée. Je pense que si vous êtes fan de heavy métal, ce n’est pas pour vous, mais si vous aimez les compositions délicates et savantes au piano, le violon, le ukulélé et la boîte à Meuh, ça devrait vous plaire.
J’ai commandé les deux CD d’Ödland directement sur leur site et ça fait une semaine que je n’écoute que ça, ce qui au départ était un achat de soutien sympathique s’est transformé en un agréable et envoûtant voyage musical.
Entendu vite fait sur Internet ça me plaisait suffisamment pour que je décide de le commander, mais cette musique prend une toute autre dimension quand on l’écoute attentivement. L’interprétation de la chanteuse, Alizée Bingöllü, est pleine de nuances subtiles et les orchestrations sont très travaillées.
Lorenzo Papace ( prononcez « Papatché » ), compose, arrange et mixe les musiques, fait des photos, le design des pochettes, des expos de maquettes en carton et de dessins au spirographe et rapporte de ses voyages des petites robes d’Alice au pays des merveilles pour les membres féminins du groupe. Si ça ce n’est pas un Honnête homme…

2 commentaires:

dj'n a dit…

C'est devenu la galère pour envoyer un commentaire!
La misère, sur le Bloggerrrrr!

wens a dit…

Ah bon, qu'est-ce qu'il faut faire ?
Remarque, pour ce que tu avais à dire, ah ah ah !!!