dimanche 3 mars 2013

Gary Cooper, il n’a jamais le nez qui coule


Rien n’est plus répugnant que le rhume des autres. Ces gens qui vous tournent autour avec leurs miasmes, c’est l’horreur !
Rien que de regarder une personne qui se mouche sans arrêt, avec cet air d’abrutissement si caractéristique du scrofuleux, j’ai déjà des sueurs froides et les mains moites. J’ai peut-être trop d’imagination, mais quand je vois quelqu’un de malade, dans la seconde qui suit, je ne me sens pas bien.
Ça doit être de l’empathie.
C’est bien ma veine, misanthrope et empathique en même temps, je suis pratiquement un oxymore vivant !
« Le misanthrope empathique », ça pourrait être une pièce de Molière.
Personnellement, je suis super sain et s’il n’y avait pas des gens autour de moi porteurs de virus, je n’attraperais jamais rien.
J’ai beau essayer de faire le vide en étant insupportable, mal embouché et chiant comme la pluie, les virus m’aiment quand même !
Il y a toujours un petit virus à la noix qui arrive, malgré le périmètre de sécurité et le digicode, à franchir mes barrières immunitaires dans le courant de l’hiver pour me ravaler au rang de l’enrhumé.
Cette année, j’ai enfin eu la vraie grippe, la dure de dure, celle dont : « soit-on meure, soit-on reste idiot », comme disait Mac Mahon et j’aurais pu moi aussi la refiler à autrui, au lieu de ça, je suis resté cloîtré dans mon foyer infectieux, profitant d’un demi coma fiévreux bien mérité.
Dans mon délire, en partie dû à l’absorption d’un grog avec un petit peu de rhum, je me voyais éliminant à la kalachnikov les imbéciles présentant les premiers symptômes de l’état grippal, avant qu’ils n’aillent promener leurs nez qui coulent un peu partout. Une milice chargée d’éliminer les enrhumés qui sortent de chez eux avec leurs virus au bout du blair, me semblait une idée raisonnable de salubrité publique.
Comme quoi, le rhum révèle les tendances fascisantes des buveurs d’eau.

3 commentaires:

A.DAN a dit…

Moi j'ai jamais la grippe: je suis contre.

legoeland a dit…

Et ben dis donc il devait être bien malade le Wens pour se soigner au rhum !
Et comme il n'est pas mort, j'espère comme Mac Mahon, qu'il n'est pas devenu idiot notre ermite sympathique et gascon !
De toute façon il aura encore le temps d'en attraper des grippes avant d'arriver au niveau de connerie du français moyen qui place au top des gonzesses politiques : 1 la Lagarde 2 la Le PEN !
Heureux les simples d'esprit comme disait l'autre.

wens a dit…

"L'autre", il disait "Heureux les simples EN esprit, car le royaume des cieux leur est acquis". Ce qui ne veut pas dire "heureux les imbéciles", mais "heureux ceux qui sont restés simples". Ça ne ferme pas le "royaume des cieux" aux riches, s'ils ne sont pas devenus des connards comme Bill Gates, c'est pour ça qu'on parle de "paradis fiscal".
c'était l'homélie gratuite du pape Isaac 1er !
( j'attends que le Vatican m'appelle, je trouve que ça aurait de la gueule, un pape athée !
Et français !
On danserait à Rome le French Vaticancan !
Quant au niveau de connerie du SONDÉ Français, il y a longtemps qu'il n'y a plus rien à espérer de ce côté là. Un hônnète homme qui se respecte ne réponds pas aux sondeurs.