vendredi 12 juin 2015

Entre Ici Paris et Jean Moulin...


Vous me connaissez, je ne suis pas du genre à sortir dans le monde réel sans protection contre les moldus et la première des protections, c’est d’essayer de ne pas aller dans les endroits où se trouvent des gens. Quelquefois, on ne peut pas faire autrement et donc, vêtu d’une combinaison spéciale orange, d’un chapeau mou, de lunettes aux verres fumés, et bourré de Tamiflu© je me suis rendu dans une célèbre officine de vente de produits superflus.
C’est là que j’ai vu cette femme superbe, la cinquantaine en short débordant, avec un débardeur d’où jaillissaient également deux jambons tatoués d’une effroyable scène biblique à moins qu’il ne s’agisse d’une reproduction du dessin animé Candy.
Belle comme peuvent être les femmes quand elles ne savent pas qu’elles sont abominables. Îcône magnifique de cette société du surpoids et du lavage de cerveau, cette créature improbable était occupée à se prendre en photo avec son téléphone, devant le rayon rôtisserie du centre commercial au nom d’un célèbre général entré aux invalides avec son cortège d’exaltation dans le soleil d’Afrique.
Cela m’a fait penser à ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé.
(Je ne sais pas ce qui me prend, ça doit être la proximité du 18 juin).
Tout ça pour ça ? Ai-je pensé. 
C’était bien la peine : le conseil de la résistance, Jean Moulin , les buts de la France Libre : "Faire la guerre; rendre la parole au peuple français; rétablir les libertés républicaines dans un Etat d'où la justice sociale ne sera pas exclue et qui aura le sens de la grandeur ; travailler avec les Alliés à l'établissement d'une collaboration internationale réelle sur le plan économique et social, dans un monde où la France aura regagné son prestige".
Pour des abrutis qui font des selfies devant le rayon rôtisserie du supermarché à l’enseigne d’un célèbre collabo de Landerneau !
Et d’un autre côté, je me suis dit que c’est un peu la faute à ces connards de bobos qui trainent leur suffisance à travers le monde et se photographient sur les sommets Népalais et dans les lagunes Vénitiennes avec l’arrogance nonchalante de ceux qui ont les poches pleines, la technologie en bandoulière et se prennent pour des aventuriers. 

Aujourd’hui devant le rayon rôtisserie du centre Leclerc, demain devant le rayon fromage… On a les voyages qu’on peut.



Le BISCOTO de juin est paru ! Il a pour thème "Les courses" 



8 commentaires:

HIV a dit…

Rien de grave, je t'aime, tu n'es pas obligé de publier ce message superflu!

"...cette créature improbable était occupé à se prendre en photo avec son téléphone..."

"...Cela m’a fait pensé à ceux qui sont morts..."

wens a dit…

Si si, je publie ! Quelqu'un qui m'aime et qui signe avec les initiales du sida, ça fait un peu flipper, mais grâce à ton message j'ai remarqué que j'avais oublié d'accorder "créature" avec "occupée".

HIV a dit…

Et toi pas penser à l'infinitif? ;~)

Je sais, je sais, je tatillonne!

https://youtu.be/7vrJwYC065A

wens a dit…

Bon sang ! Je vais être obligé de prendre le temps de me relire !

HIV a dit…

Prends le temps qu'il te faut, sinon d'autres te le prendront!
Cela pourrait être un proverbe de Circonstance, mais ce n'est qu'un trait d'humour, humble et dénué de pédanterie. Un état du lieu, un garde fou...
L'orthographe est un jeu, qui permet aux mots de revêtir bien des couleurs.
Ce n'est pas qu'un jeu d'enfants, ni tout à fait de la peinture.
Une salade épicée de fleurs?

(Je tiens par ailleurs à signaler que le fait de poster ici un commentaire permet de se différencier d'un complexe robot, en choisissant un aliment plutôt qu'un autre, afin de soumettre au maître Blogger le contenu du message! Une expérience aussi nouvelle qu'enrichie!) ;) (aime des airs)

Lily a dit…

Formidable billet !
Le réel nous offre des rapprochements franchement incongrus parfois, ce fameux centre commercial / Jean Moulin, et la dame au selfie qui met tout ça dans une - effectivement - très étrange perspective.
Le monde comme il va....

wens a dit…

Merci Lily. C'est vrai, je devrais faire un effort et sortir un peu plus dans le monde réel, on y vois de drôles de choses.

wens a dit…

On y voi(T) ! Ah, ça m'énerve !
C'est une rubrique commentaire spéciale ornithographe !