mercredi 28 septembre 2011

La couleur du temps

Sur les vieilles photographies, les gens se tiennent bien droits, ils regardent bien devant eux, ils sont proprement habillés. En 1900, il ne serait venu à l’idée de personne de photographier l’oncle Gaston en train de manger, la bouche ouverte et un œil à demi clos, avec un air de crétin surpris en plein vol. On faisait un petit peu attention à l’image qu’on allait laisser de soi et des autres.
J’ai remarqué que sur les très vieilles photos en noir et blanc, on ne sourit pas. Cette mode du sourire semble être apparu avec la couleur, sûrement parce que ça filait le bourdon d’être en noir, gris et blanc tramé.
D’un seul coup, PAF, on ne sait pas comment c’est arrivé, le monde est devenu en couleur !
Les gens ont vu que le ciel était bleu, que l’herbe était verte, que les cerises étaient rouges.
Ils ont vu que le sang était rouge aussi et du coup, c’était quand même très dégueulasse à la télé et sur les champs de bagarres et ils ont décidé de ne plus faire la guerre.
C’est pour ça qu’on est tranquille aujourd’hui. Même les Allemands, la guerre en couleur, ça ne les intéressent plus, c’était marrant en noir et blanc, mais ils ont un mauvais souvenir de l’utilisation abusive du rouge et du noir par les nazis.
Le rouge et le noir utilisé par Stendhal, ça va, par Darty aussi, mais par les Allemands, c’est assez sinistre.
Chez les barbares d’étrangers, évidemment, on continue à faire la guerre même en couleur parce qu’ils ont encore la télé en noir et blanc !
Bon, alors d’un seul coup, on ne sait pas comment, tout est coloré. Normalement, c’est vachement la joie, c’est l’occasion de s’habiller avec des trucs bariolés, de trouver que la vie est belle, de mettre de la couleur partout.
Et pourtant non.
Les gens continuent à se déguiser en noir et blanc, avec un peu de gris et de marron ou de bleu marine pour les plus audacieux.
La grosse dominante reste le monochrome tristouille, passe partout, comme s’il fallait absolument se fondre dans la masse sinistre d’un magma humain voué à l’uniforme.
Je ne sais pas s’il y a une manipulation de la part de l’industrie du prêt à porter pour remplir les rayons des magasins de vêtement tristes, ou si c’est parce que les consommateurs refusent d’acheter les trucs en couleurs, mais, même si c’est moins évident l’été, je suis frappé à chaque automne par la gamme sombre des habits pour l’hiver.
Sauf pour les enfants, qui ont encore le droit de rêver à un monde rigolo et qui ont des super chaussures à trois couleurs, des pulls orange, des collants multicolores…
Quand leurs parents osent la gaîté, parce qu’il y a aussi pleins de petits garçons en bleu marine ou en marron pour qu’ils prennent bien l’habitude du camouflage.
Quant au sourire, cette coutume idiote est exclusivement réservée à l’acte photographique, le reste du temps, une bonne tronche de con sinistre fera l’affaire en toutes circonstances.


4 commentaires:

La Fée Réglisse a dit…

voiçi un texte que nous avons lu au baptême de mon fils, dimanche, ce jour parfait ;o)
Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup.
Il enrichit ceux qui le reçoivent,
Sans appauvrir ceux qui le donnent.
Il ne dure qu'un instant,
Mais son souvenir est parfois éternel.
Personne n'est assez riche pour s'en passer.
Personne n'est assez pauvre pour qu'il soit inutile.
Personne n'est assez méprisable pour ne pas le mériter.
Il créer le bonheur du foyer, soutient en affaires et au travail.
Il est le signe sensible de l'amitié.
Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
Rend courage aux plus découragés.
Il ne peut s'acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car il n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne.
Et si quelquefois vous rencontrez une personne qui ne sait plus sourire,
Soyez généreux, donnez-lui le vôtre, car nul n'a autant besoin d'un sourire
Que celui qui ne peut en donner aux autres
voilà, je l'ai trouvé beau (c'est pour ça que je l'ai choisi) et il tombait bien je trouve lol

wens a dit…

C'est pas la Fée Réglisse, c'est la Fée Guimauve !
Non, mais c'est sûr qu'un sourire, c'est toujours mieux qu'une baffe dans la gueule. Quoi que...
J'ai du mal à partager ton enthousiasme humaniste, Fée Réglisse. Cela dit, j'aime bien le réglisse !

wens a dit…

LA réglisse.

La Fée Réglisse a dit…

Mon enthousiasme humaniste devrait pourtant être comunicatif parce que, si tu avais mis un sourire à la fin de ton message, j'en aurais surement été moins vexée.
Mais bon, j'aime bien tonn sarcasme !
:op