mardi 20 septembre 2011

Le propre de l'Homme

Très souvent, on me dit : «  Mais comment tu fais pour être si drôle ? »

C’est juste du travail, du travail et encore du travail. Il n’y a pas de secret, vous savez, le talent, c’est avant tout du travail, du travail, et encore du travail.
Je réponds toujours ça.
C’est pas super drôle, mais je ne suis pas 24 heures sur 24 un humoriste surdoué, non plus !
Et puis, je ne suis pas seul, j’ai toute une équipe autour de moi, des scénaristes, des gagmen, un éclairagiste, une maquilleuse, un plombier…

Bon, en fait, je dois reconnaître qu’on ne me demande pas trop souvent comment je fais pour être aussi drôle.
Je crois que c’est à Dany Boon qu’on pose la question.
Je sens bien que je ne suis pas aussi super drôle que Dany Boon, mais même pour être pas tellement drôle, le secret, c’est du travail, du travail et encore du travail !
C’est pour ça que si on me posait la question, je saurais quoi répondre.

Je le trouve pas tellement drôle, Dany Boon.

Si je le rencontrais, je lui poserais la question : « Comment faîtes-vous pour être aussi pas drôle et faire quand même rire les gens ? »
Je suis sûr qu’il serait bien embarrassé pour répondre un truc rigolo, parce qu’à part qu’il est du Nord, il n’a pas grand-chose de drôle ce type.
Ah, si, il a un K-way qui est marrant.
Mais bon, tu retires le K-way, il n’y a plus personne.
Quelquefois, ça m’effraie quand je vois ce qui fait un grand succès comique en France.
J’ai l’impression d’être anormal. Et pourtant, moi je fais juste semblant d’être cultivé, quel calvaire pour les vrais intellectuels qui doivent vivre dans un pays qui adore les films de Dany Boon et dont le chanteur le plus populaire est Johnny Halliday !

Dans le comique, il vaut mieux être de quelque part, j’ai remarqué.
Il y a le couillon du Sud qui fait bien recette, parce que la moindre vulgarité dite avec cet insupportable accent de Marseille, ça fait rire les Parisiens, et maintenant, on a le couillon du Nord.
C’est plus complexe, car tout repose sur un physique ingrat et des expressions d’absolue crétinerie. C’est pas donné à tout le monde.
Mais surtout, le grand secret, c’est qu’il faut un peu de tendresse.
À un moment ou à un autre, le comique du Nord, il faut qu’il te place son petit couplet émouvant, comme quoi il n’a pas les cigales et le pastis, mais il a au fond du cœur autant d’amour et de soleil ( et de pastis et de cigales ), que dans une chanson de Fernandel. Comme il a une tronche à faire vomir un escargot, l’émotion est à son comble dans les foyers du Nord où l’on a la larme facile.
Qu’ils soient pas drôles, bon, ça peut se discuter, c’est peut-être moi qui suis psychorigide, je dis pas, c’est possible.
Mais, qu’ils soient émouvants, alors là, NON !
Je m’attends avec un peu d’angoisse à voir arriver bientôt le comique de l’Est, celui de l’Ouest et le comique du Centre.
Ah, non, le comique du Centre on l’a déjà, je l’ai entendu ce matin à la radio, mais je ne m’explique pas pourquoi il a cette petite pointe d’accent du sud-ouest quand il se retient de bégayer.




3 commentaires:

A.DAN a dit…

Le réjoui de la crèche du centre? L'accent du Sud-Ouest? Hého, soit poli tu veux! Il est autant du Sud-Ouest que moi de Vesoul.

Le paradoxe en fin de compte c'est qu'il a une gueule de Dany-Boon (les oreilles ça aide) avec un soupçon de "bouducon" ... Je te laisse deviner de quel bout il tient le plus ...

wens a dit…

Ben, il est quand même né dans les Pyrénées Atlantique, c'est tout de même le Sud-Ouest !
T'es de Vesoul !

A.DAN a dit…

Détrompe-toi mon ami: je suis toulousain expatrié dans les froides contrées de l'Est. La preuve: je ne mange que du cassoulet, je joue au rugby, j'ai longtemps rêvé d'être spationaute et je chante que du ... nan pas Images ni Gold! Nougaro cong!